Article sur le potager dans le Vers l’Avenir du 26.04

 

Nous remercions Vers l’Avenir de ne pas avoir donné une image trop biaisée de notre projet. Malgré tout nous déplorons l’aspect sécuritaire de l’article, si symptomatique de notre époque moderne. En effet si ne ne posons « pas de problèmes de sécurités » alors pourquoi les policiers sont ils venus essayer de nous interroger dés le début du projet ? C’est bien parce que nous touchons au saint graal du capitalisme, la propriété privée. Ou plutot devrait t’on dire la propriété privative car ce régime de répartitions des biens foncièrement inégalitaire est en train de privé et d’exclure des pans de plus en plus massifs de la société pour les bénéfices de la classe dominante. Il y en a qui n’ont rien et d’autres qui ont tellement qu’ils ne savent même plus ce qu’ils possèdent.

C’est en partant de ce constat que l’état ne sera jamais de notre coté, qu’une société plus égalitaire est nécessaire et qu’il faudra lutter pour que nous avons réquisitionné cette parcelle. Pour la propriété d’usage !

Terre et liberté !!